www.customguitar777.com
Dirty.Black.Hole@live.fr
FacebookChristophe Mina
Lag Custom
Vign_IMG_20161109_202409
Plaquage Erable
Vign_photos_lutherie_152_
Tête Aluminium
pt_tete_erable
Collage Table érable
pt_finition_corps
Défonce Truss Rod
pt_truss_rod
Frettage Touche
pt_pose_des_frettes
Usinage Corps Aulne
pt_corps_acajou
Micro B&L
pt_micros_bl
Micros Dimarzio
pt_micros-di-marzio_1_3
Guitare ESP
Vign_mes_guitares_17_
Collage Table
Vign_photos_lutherie_52_
Cablage Electronique
Vign_images_guitares_89_
Corps Acajou
Vign_images_guitares_44_
Composants Elecronique
Vign_images_guitares_53_
La Licorne
Vign_photos_lutherie_24_
Découpe Table Cédre
Vign_photos_lutherie_2_
Collage Manche
Vign_images_guitares_19_
Collage Touche
Vign_images_guitares_5_
Corps Ponçage
Vign_images_guitares_22_
Dos Cédre Brun
Vign_IMAGES_GUITARES_72_
Manche Acoustique
Vign_images_guitares_66_
Pickguard
Vign_images_guitares_9_
Frettage Touche
Vign_images_guitares_130_
Collage Cuivre
Vign_images_guitares_111_
Vernissage Tampon
Vign_images_guitares_91_
Vernissage Classique
Vign_images_guitares_73_
Collage
Vign_images_guitares_58_
Table Epicea
Vign_images_guitares_85_
Changement Frettes
Vign_images_guitares_115_
mon Universe
Vign_mes_guitares_25_
Ibanez JS
Vign_js_2000_4_
Corps ES335
Vign_jp_g_guitares_230_
Vernissage 2 tons
Vign_jp_g_guitares_191_
Réparation

Je pratique la plupart des réalisations et réparations de lutherie sur guitares électriques, acoustique et classiques :


*Réglages manche, sillet, chevalet, hauteur de cordes, vibrato Floyd Rose.
*Changement de sillet et chevalet avec mise en forme et réglages.
*Aplanissage, rectification touche et re-frettage.
*Remplacement du truss rod (tige de renfort).
*Usinage corps et cavité pour la pose de micros ou de vibrato.
*Fabrication du manche sur mesure, sillet en os, chevalet.
*Divers travaux de recollages à chaud, de manches ou têtes cassées, table d'harmonie, chevalets ou sillets décollés.
*selon l’état, la restauration d’ordre générale de guitares et autres instruments à cordes; violons, mandoline et banjo.
*Vernissage cellulose, polyuréthane, polyester.
*Réalisation et câblage de micros et électronique



La peinture et le vernissage au pistolet me demandent du temps pour une finition impeccable, je fais aussi des peintures à l'aérographe, et du swirl (mélange de plusieurs couleurs) voir photos sur mon site, j’assure plusieurs types de vernis; polyuréthane, cellulose et polyester. Je fais aussi des vernissages au tampon (vernis à l'alcool) qui fait ressortir les teintes et les contrastes du veinage du bois avec une incroyable chaleur, son principal inconvénient étant son temps de séchage en profondeur extrêmement long.
Regardez! sur mon site, voilà quelques photos de guitares que j'ai réalisé.


LUTHERIE:

Touche/manche base décollée, truss rod démonté pour pouvoir poncer les aspérités de colle et débris de bois sur la face inférieur de la touche et la face supérieur du manche, type de bois; érable, palissandre, ébène.
Truss rod en position sur le manche, touche non collée. 4 types de truss rod; le truss rod en compression, utilisé beaucoup chez Fender. Le truss rod double action, 2 points de réglage en tension, à la tête et au talon du manche. Le truss rod en U, facile à monter, très utilisé. Le truss rod simple action très utilisé aussi.
Collage de la touche sur le manche à la colle à l'os ou de nerfs (colle en granulés dissous dans de l'eau puis chauffée à 70°C) appliquée au pinceau, puis mise sous presse de l'ensemble pendant 12 à 24 heures.
Rectification linéaire des frettes à la calle à poncer appropriée (radius correspondant) après collage de la touche.
Rectifier l'arrondie des frettes une à une, avec la lime appropriée spécial frettes.
Tête cassée en dessous du sillet et collage à chaud.
Confection d'un sillet en os façonnage des passages de cordes du sillet en donnant de l'angle à l'aide de limes de précision, de tailles différentes, spécifiques pour cette intervention. J'insère une petite goutte de téflon dans chaque strie, pour un meilleur coulissage des cordes.
Réalisation du corps sur mesure, type archtop essence de bois; aulne, frêne, tilleul, acajou, cèdre, érable.


Réparation Micros tout type single coil, humbuckers :

Réparation de micros

Type Alnico 5: alliage aluminium-nickel-cobalt, 5 est le pourcentage de cobalt, c'est le plus ancien et reconnu des aimants de micros. Un son chaud, authentique et riche en harmoniques.
Type Céramique: alternative de l'aimant alnico, permet d'augmenter considérablement la puissance du micro, sans que sa précision n'en pâtisse.
Réglage hauteur de micros cette opération reste très délicate, car si un micro est trop proche de la corde, il l'attirera vers lui, modifiant sa fréquence de battement et donc sa justesse. A l'inverse si il est trop éloigné, le son manquera de dynamique et de brillance. Il faut beaucoup d'expérience et de pratique pour réussir parfaitement cette étape du réglage. Toutes les positions doivent être précisément équilibrées. Une fois ces hauteurs ajustées, on règle les harmoniques.
Soudage sur épissure fil micro en joignant l'extrémité des fils, puis les torsader et souder directement sur l'épissure, le vernis de surface se désagrège sous la chaleur du fer.
Vernissage épissure et blindage pour isoler la soudure protection contre les parasites.
Test Ohmique du micro avant positionnement dans son cache-micro et trempage dans un bain de paraffine fondue pour immobiliser et prendre en masse les spires de la bobine. Cette opération a pour but de protéger la bobine et d'empêcher un effet "microphonique" indésirable du fait de la vibration des spires entre elles qui induit des bruits parasites. C’est un procédé utilisé sur la plupart des micros à la fabrication. A noter la protection du bobinage avec une bande de téflon.
Bain de paraffine : le micro est sorti du bain avant qu'il ne se fige totalement. Nettoyage grossier du capot de micro avec une lame de rasoir, puis avec un chiffon en coton. Le récipient contenant la paraffine surprend un peu, mais seul le résultat compte... et je vous garantis que l'ensemble fonctionne parfaitement après ce traitement. Comme quoi tout est réparable, il suffit de s'en donner les moyens. Du moins dans ce cas précis, certains micros sont noyés dans de la résine, là il n'y a pas grand chose à faire.


Changement de micros sur guitare électrique :
Démontage des anciens micros
et positionnement des nouveaux micros, à noter que les cavités sont trop petites pour accueillir les nouveaux micros. Il faut donc ré-usiner les cavités en conséquence.
Positionnement du gabarit adéquat pour l'usinage avec une défonceuse.
Usinage Corps à la défonceuse.
Cavité micro après usinage.
Fixation des micros en les alignant par rapport aux cordes (aimants dans l'alignement), puis câblage de ceux ci en faisant attention à ce que le micro manche et le micro chevalet soient en opposition de phase quand les deux sont sélectionnés sur la position centrale "rythme" pour ne pas avoir un son nasillard, dont la fondamentale est pratiquement absente et seules les harmoniques subsistent.


Réglage vibrato standard ou Floyd Rose:
Positionnement des inserts
il faut qu'ils soient parallèles par rapport à la caisse. Réglage de la tension et de la hauteur du vibrato, pensez à changer les ressorts pour qu'ils tiennent mieux l'accord et gardent de la souplesse.
Pour un vibrato standard type strat je conseille de le décoller légèrement de la caisse, de 1mm à l'aide d'une petite cale, de manière à perdre le moins de sustain possible. Une bonne utilisation abusive du vibrato accélère la stabilisation des cordes. Il ne faut donc pas hésiter à tirer franchement dessus plusieurs fois de suite, jusqu'a obtenir une bonne tenue d'accord.


Remise en état d'une guitare classique ancienne:
Le manche en acajou, touche palissandre était cassé en biais avant la tête au niveau de la seconde frettes. Cette dernière manquait ainsi que le sillet de tête et le chevalet. Après recollage, rebouchage à la patte à bois des parties d'éclat de bois au niveau de la marqueterie (le manche est en acajou recouvert d'un plaquage) et "maquillage" de l'ensemble avant vernissage, puis pose d'une pièce de bois pour combler le trou laissé par la seconde frette manquante (les anciennes frettes ne sont pas en forme de T, mais d'un seul bloc en barre, la fente de son logement faisait donc la largeur de la frette) avant d'y insérer une nouvelle. Rectifier les frettes, mise en forme d'un sillet en os, puis mise en forme du chevalet sur une table légèrement bombé. Voir photo.


Recollage de la table d'harmonie d'une guitare classique: (de très bonne qualité)
Cette guitare avait entre autre la table d'harmonie en cèdre massif, décollé sur les 3/4 de sa surface de contact sur l'ellipse. De ce fait une partie du barrage en x était désolidarisée du fond et de la table d'harmonie: Le barrage sert "d'étaie" à la verticale entre le fond et la table d'harmonie et il est situé tout au tour, il sert pour renforcer et répartir les vibrations, derrière le pied du chevalet du coté (aiguë) de la corde de mi dans un axe parallèle aux cordes au milieu du pied du chevalet.
De l'autre côté du chevalet, sous le pied côté(grave) de la corde sol, la barre d'harmonie(tone bar) montée légèrement en biais vers le centre par rapport aux cordes fait le même office que l'âme, mais sous forme d'une "poutre" dont le plafond est la table d'harmonie et le poids à supporter est la tension des cordes. La qualité des bois de cette guitare est très bonne : Présence d'un petit nœud sur la table d'harmonie, l'érable composant le fond de la guitare est également bonne (pour cet usage) et les filets qui sont là à l'origine pour renforcer la table d'harmonie et le fond en cas de chocs pour bloquer une fêlure ne sont sur cette guitare trop fragile. Pour finir, la touche est en bois d'ébène donc très dur, essentiellement choisi pour robustesse. Bien qu'ancienne, c'est un modèle équivalent en qualité aux guitares d'un très bon prix. Voir photo

 


Touche érable
pt_touche_erable
Usinage Tête érable
pt_manche-telecaster_2
Mon atelier réglage
pt_reparation
Réparation
pt_cordier_ibanez
Cintrage étuve
Vign_IMAGES_GUITARES_71_
Pose barrage
Vign_images_guitares_3_
Fabrication Corps
Vign_jp_g_guitares_22_
Plaquage Epicea
Vign_images_guitares_18_
Matériel de scène
Vign_IMG_20161022_204958
Atelier Kmusic
Vign_photos_lutherie_113_
Les Réglages Délicats

Comment bien régler votre manche:

Bien règler son manche de guitare ( Concavité), demande une trés grande dextérité

Une guitare acoustique ou électrique est soumise à une tension assez importante par les cordes (environs 60 kg ) et cela agit bien entendu sur la rectitude du manche.C'est la raison pour laquelle il est nécessaire de trouver un équilibre entre la tension des cordes et la tige de réglage qui renforce le manche.
Si elle n’est pas correctement réglée, la meilleure des guitares devient difficile à jouer et sonne faux. Plusieurs réglages sont donc nécessaires, au niveau du chevalet (ou vibrato) et du manche.

 

Stabilisation des cordes par ligature:

A l'usage, et particulièrement au cours des bendings, les cordes ont tendance à glisser autour des moyeux des mécaniques et à se désaccorder.
Le fait de boucler plusieurs tours ralentit, mais accentue ce phénomène au cours du temps, c'est à dire que la corde glisse plus lentement, mais sûrement.
Une solution consiste à enrouler le premier tour de corde au-dessus de l'extrémité "qui tourne" et les autres tours en dessous, c'est ce que j'ai fait pendant des années.

 

Avant chaque changement de corde:

Je "colorie" avec un crayon gris gras (5B si possible) la partie du sillet en contact avec la corde. Le crayon gris, c'est du graphite, et ça graisse sans être gras, donc ça permet de mieux "coulisser" dans le creux du sillet lors de l'ajustage de la note et donc de ne moins endommager la corde à cet endroit de frottement intense lors des bends.Quand à moi, je mettais une touche de graisse aux silicones.

 

Sillet ou frette 0 ?

Le sillet situé à la jonction tête-manche peut éventuellement être doublé par une frette qui porte alors le n° 0.
Cette frette peut être soit incorporée au sillet, soit être distincte.
Le son à vide est alors uniformisé avec le son fretté et le sustain est amélioré.
Cependant, seul le goût personnel du guitariste détermine choix à adopter.
En revanche, dans tous les cas, il est impératif que sillet ou la frette 0 soit alignés avec les autres frettes, afin que les premiers ½ tons sonnent juste.
Pratiquement, toutes les guitares du commerce sont fournies avec un sillet trop haut et sont donc carrément fausses.

Attention : à ne confier ce réglage qu'à un luthier car on travaille alors au 1/50 de mm. 
Un sillet non collé donne un son moins "dur", mais bonjour le travail lors des changement des cordes.

 

 

LE REGLAGE DU MANCHE :

Le manche d’une guitare électrique ou folk est équipé, en son centre, d’une tige métallique appelée « Truss Rod ». Ce Truss Rod est pris, à chaque extrémité du manche, dans un pas de vis. Il permet de modifier la courbure du manche.
Le plus souvent, la vis de réglage du truss rod est située au niveau de la tête de manche. Il arrive toutefois qu’elle se situe à l’autre extrémité du manche. Le réglage se fait alors en passant par la rosace, dans le cas d’une guitare Folk, ou en démontant le manche, dans le cas d’une guitare électrique à manche vissé.

En serrant le truss rod, on rend le manche plus convexe. En le desserrant, on le rend plus concave.

Afin de ne pas entraver la vibration des cordes et de garantir un bon confort de jeu et une action (espace entre les cordes et le manche) optimale, le manche d’une guitare doit être très légèrement concave :

- Si le manche est convexe, les cordes frisent énormément, et certaines notes jouées en haut du manche peuvent même ne pas sonner du tout. Il convient alors de desserrer le Truss Rod.
- Si le manche est trop plat, les cordes ont tendance à friser
- Si le manche est trop concave, l’action au milieu du manche devient trop haute et inconfortable, et certaines notes (principalement celles jouées vers le milieu du manche) peuvent être étouffées ou même ne pas sortir du tout. Il faut alors resserrer le Truss Rod.
- Si le manche est concave d’un côté et convexe de l’autre, c’est plutôt mauvais signe et le réglage du Truss Rod ne peut pas rattraper le problème : il faut donc envisager une visite chez le luthier pour faire redresser le manche.
- Si le manche est très légèrement concave, tout va bien !

"D'autre part, pour vérifier l'état des frettes d'une guitare et savoir si elles ont besoin d'une planification (de frettes et non de la touche), j'utilise ce truc très pratique : une fois le Truss Rod réglé pour que la touche soit la plus plane possible, manche posé sur une table, placer un néon derrière le manche. une fois la règle métallique appliquée sur le sommet des frettes, un filet de lumière entre la règle et une (ou des) frette(s) indique de manière très fine un défaut de planéité.

 

COMPOUND RADIUS :

Il faut savoir que la touche, telle que prévue habituellement par le luthier, épouse la forme d'un cylindre, c'est à dire d'une surface réglée à courbure constante.
Or, il existe d'autres surfaces réglées, par exemple, le cône de révolution qui peut être utilisé comme modèle de touche.

La popularisation des "bendings" et des tirants "ligths" (0.008") à donné l'idée de construire des manches à courbure variable (compound radius) minimisant le frisage (buzz) des cordes lors des bendings extrêmes.
La courbure transversale du manche augmente régulièrement depuis le sillet jusqu'aux notes les plus aiguës.
Le principal inconvénient de ce type de manche réside dans le fait que seule une machine ou bien un banc au laser sont capables de contrôler le réglage des frettes.
L'idéal, dans ce cas, est d'utiliser un frettage inusable en acier ou fibres de carbone en priant vos Dieux préférés pour que la manche ne vrille absolument pas.
On sort du domaine de la lutherie pour entrer dans celui de l'industrie. A vous de choisir.
NB: une surface est dite "réglée" si une règle peut y reposer intégralement. C'est le type de surface obtenue en sculptant de la pâte à modeler avec une règle ou bien la forme prise par un rideau suspendu.


COMMENT MESURER LA COURBURE DU MANCHE :

Pour mesurer la courbure du manche, il suffit de procéder à l’opération suivante :

- Fretter la corde de mi grave simultanément à la 1ère (avec la main gauche) et à la 12ème case (avec la main droite). Au milieu (vers la 5ème frette), l’écart entre la corde et la frette doit se situer entre 0,5mm et 1mm pour une électrique, et entre 0,5mm et 1,5mm pour une folk.

- Fretter la corde de mi grave simultanément à la 1ère et à la dernière case. Au milieu du manche, l’écart entre la corde et la frette doit se situer entre 1mm et 2mm pour une électrique, et entre 1,5mm et 2,5mm pour une folk.

 

COMMENT AGIR SUR LE TRUSS ROD :

Il y a un réel danger à intervenir sur le réglage de Truss Rod d’une guitare : si l’action exercée est trop forte, le manche peut se déformer irrémédiablement, et même casser !
De plus, à l’issue d’une manipulation du truss rod, le résultat définitif ne sera pas visible immédiatement car le manche va continuer à travailler durant plusieurs heures ! 

Deux règles fondamentales :
- Ne jamais exercer plus d’un huitième de tour sur la vis de truss rod en une seule fois !
- Après avoir touché au truss rod, attendre impérativement 48 heures avant d’y retoucher si nécessaire ! (c’est le temps que met le manche à travailler).
- Si l’on n’a aucune notion en matière de réglages de manche, pour la première fois, mieux vaut s’abstenir de faire des bêtises et s’adresser à un professionnel compétent, quitte à lui demander conseil pour les réglages ultérieurs.

Règles à ne pas oublier :
- Ne jamais essayer de régler une guitare qui ne l'a jamais été depuis très longtemps, car la tige ainsi que la manche risque d'être cintrés; la touche peut alors éclater si l'on tente sans expérience de toucher à la tige. Confiez plutôt votre instrument à un spécialiste.
- Ne jamais insister si la tige est en bout de course.

 

LE REGLAGE DU CHEVALET (harmoniques et action)

On retrouve plusieurs types de chevalets ou de vibratos :

- Le vibrato « type Stratocaster vintage » : le vibrato repose sur 6 vis non réglables et ne peut être actionné que dans un seul sens (pour détendre les cordes). Le vibrato doit donc, au repos, être collé au corps de la guitare. Si ce n’est pas lme cas, il convient de retendre les ressorts de vibrato, ou de rajouter un ressort (voir chapitre sur les équillibrages de vibratos, plus bas).

- Le vibrato « type stratocaster moderne à couteaux » : Le vibrato repose sur deux vis dont la hauteur est réglable. On peut le régler flottant (actionnable dans les 2 sens, en poussant pour détendre et en tirant pour tendre) en remontant les 2 vis. On peut aussi baisser les vis au maximum afin que le vibrato soit collé au corps de la guitare : il ne fonctionne alors que dans un sens, comme un vibrato vintage (cette solution permet de simplifier les réglages et d’obtenir une meilleure transmission des vibrations dans le corps de la guitare).

D’autres types de vibratos flottants à couteaux, tels que les Winkilson, voire les Floyd Rose, proposent les mêmes possibilités de réglages que les vibratos type strat à couteaux, mais sous une présentation sensiblement différente.
Sur ces deux types de vibratos, les réglages portent essentiellement sur les pontets, qui sont pourvus de deux petites vis permettant de régler l’action, et d’une vis permettant de régler les harmoniques.
- Le Chevalet Tune O Matic : Comme sur les autres vibratos, ont peut avancer ou reculer les pontets (réglage des harmoniques). Par contre, le réglage de hauteur (action) se fait au moyen des deux grosses vis, de chaque côté du bloc chevalet :


REGLAGE DES HARMONIQUES :

Il s’agit en fait du réglage de la justesse de la guitare. En effet, si une guitare est mal réglée, les cordes peuvent sonner juste à vide et sur les premières cases en haut du manche, et de plus en plus faux au fur et à mesure que l’on monte dans les aigus.
Le contrôle de ce réglage est facile : sur chaque corde, la note jouée à la 12ème case doit être exactement la même qu’en jouant l’harmonique à la 12ème frette.
Ce réglage se fait très facilement si l’on dispose d’un accordeur chromatique (c’est beaucoup plus difficile à l’oreille !). Prenons l’exemple d’un réglage de la justesse sur la corde de mi grave :
- On accorde très précisément la corde de mi grave
- On frette la corde à la 12ème case (c'est-à-dire à l’octave) et on contrôle la hauteur de la note obtenue au moyen de l’accordeur : on doit obtenir pile-poil un Mi.
- Si la note obtenue à la 12ème case est trop grave, il faut raccourcir la corde, et donc ramener le pontet vers l’avant au moyen de la vis de réglage. Il faut procéder par tâtonnement, car à chaque fois que l’on touche au pontet, cela désaccorde la guitare. On règle donc le pontet petit à petit, en réaccordant précisément la guitare entre chaque manœuvre, jusqu’à obtenir un Mi parfaitement juste à la 12ème case. On vérifie le réglage en s’assurant que l’harmonique à la 12ème frette donne bien la même note qu’en frettant la corde à la 12ème case.
- Si la note obtenue à la 12ème case est plus aigue, il faut rallonger la corde (et donc reculer le pontet vers l’arrière) jusqu’à obtenir un Mi parfaitement juste. Comme dans le cas précédent, il convient de procéder par tâtonnements, en réaccordant précisément la corde après chaque intervention sur le pontet.
- On procède ensuite de même avec les autres cordes.


REGLAGE DE L’ACTION (espacement entre les cordes et le manche) :

Le réglage de l’action se fait, sur les vibratos type stratocaster, au moyen des deux petites vis BTR, sur le dessus de chaque pontet.
Avec un Tune O Matic, on règle l’action au moyen des deux grosses vis, de chaque côté du bloc chevalet.

Le réglage de l’action est juste un compromis entre son et confort : Une action trop basse est certes confortable, mais les cordes ont alors tendance à friser plus que de raison. A l’inverse, avec une action trop haute, les cordes ne frisent plus du tout, mais la guitare devient inconfortable à jouer.

Là encore, il faudra procéder par tâtonnements, en réaccordant la guitare entre chaque intervention sur les pontets et en essayant l’instrument : si ça frise trop, il faut remonter un peu les cordes. Si la guitare est inconfortable en raison de cordes trop hautes et que ça ne frise pas, on peut les descendre un peu.

Attention toutefois :
- Une action vraiment trop haute peut, à long terme, déformer le manche.
- Après un réglage de l’action, il faut vérifier le réglage des harmoniques.


EQUILIBRAGE DU VIBRATO :

Comme expliqué plus haut, les vibratos « strat vintage » ne sont pas conçus pour être montés flottants. Aussi, ils doivent, au repos, rester collé au corps de la guitare. Si ce n’est pas le cas, il faut dévisser la plaque rectangulaire en plastique, à l’arrière de la guitare, et resserrer les vis de tension des ressorts (voir ci-après) ou monter des ressorts supplémentaires.

 


POUR LES VIBRATOS FLOTTANTS A COUTEAUX : (strat moderne, Winkilson ou Floyd Rose) :

- Réglage de la hauteur du vibrato :
On peut régler la hauteur du bloc vibrato au moyen des deux vis d’appui (voir shéma vibrato strat moderne à couteaux).

Attention :
les cordes doivent être détendues, et de préférence les ressorts démontés avant de toucher à ces vis, afin de ne pas émousser les couteaux.
Après avoir modifié la hauteur du bloc vibrato, il faut refaire le réglage des pontets afin de conserver une action convenable : si le vibrato est remonté, les pontets doivent être rabaissés d’autant, et inversement.
A noter qu’au lieu de régler tous les pontets, on peut remonter ou redescendre légèrement le bloc vibrato afin d’affiner le réglage de l’action.

- Equilibrage du vibrato :
Au repos, le vibrato doit être bien à plat, parallèle au corps de la guitare. Pour parvenir à ce résultat, il faut régler la tension des ressorts de vibrato. Pour cela, il convient de dévisser la plaque rectangulaire en plastique, à l’arrière de la guitare :
Si le vibrato penche vers l’avant, resserrer les deux vis de réglage.
Si le vibrato penche vers l’arrière, desserrer les deux vis de réglage

Attention : l’équilibrage du vibrato se fait en plusieurs fois, en tâtonnant. Effectivement, le fait de toucher aux vis de réglage va désaccorder la guitare. Il faut donc serrer ou desserrer les vis petit à petit, en plusieurs fois, et réaccorder la guitare à chaque fois. Ca peut être relativement long…

Si les vis sont serrées presque à fond et que le vibrato penche toujours vers l’avant, il faut rajouter un ressort.
Si les vis ont été beaucoup desserrées et que le vibrato penche toujours vers l’arrière, il faut enlever un ressort.

- Réglage de la dureté du vibrato :
* Pour avoir un vibrato plus souple à manœuvrer, il est possible d’enlever un ressort (il n’est cependant pas conseiller d’avoir moins de 3 ressorts). Il faudra ensuite resserrer les vis de réglage de tension des ressorts, comme décrit précédemment.


Attention : un vibrato plus souple aura tendance à se déplacer vers l’avant lorsque l’on jouera des bends. Aussi, les bends seront plus difficiles à jouer et, lors des bends, les autres cordes se détendront et risquent de sonner faux.
* Pour avoir un vibrato plus « raide » à manœuvrer, il est possible d’ajouter un ou plusieurs ressorts. Il faudra ensuite desserrer les vis de réglage de tension des ressorts, comme décrit précédemment. Un vibrato plus raide permettra de jouer les bends plus facilement (le vibrato aura moins tendance à suivre le mouvement en penchant vers l’avant, et les autres cordes ne se détendront pas et sonneront plus juste).


VIBRATO : FLOTTANT OU PAS FLOTTANT ?

L’utilisation de certains vibratos, montés flottants, a une forte tendance à désaccorder la guitare. Seuls les systèmes à blocage (Floyd Rose) et les Winkilson associés à des mécaniques autoblocantes (type Spertzel) donnent vraiment de bons résultats.
Aussi, il est plutot recommandé de monter les vibratos type « stratocaster moderne » en non flottants, en les collant au corps de la guitare au moyen des vis de réglage de hauteur, et en montant 4 ou 5 ressorts.

 

REGLAGE DE LA HAUTEUR DES MICROS :

La hauteur des micros se règle à l’aide des deux vis, placées de chaque côté du micro.
Encore une fois, c’est une affaire de compromis et il faut trouver un juste milieu, en évitant les réglages extrêmes :
- Plus le micro est proche des cordes, plus le niveau de sortie est important. Par contre, les aimants du micros, trop proches des cordes, gênent la vibration de ces dernières et étouffent le sustain. Ce phénomène est encore plus sensible au niveau du micro grave, placé à un endroit où l’amplitude de vibration de la corde est plus importante.


- Plus le micro est éloigné des cordes, plus le niveau de sortie est faible. En revanche, la vibration des cordes est moins entravée par le champ magnétique, ce qui donne un meilleur sustain.
- Le réglage de hauteur des micros permet aussi d’équilibrer les niveau de sortie des différents micros entre eux. Généralement, le micro grave a tendance à sonner plus fort (toujours parce qu’il est placé à un endroit où l’amplitude de la vibration de la corde est plus importante, ce qui génère un courant induit plus important également). Le micro grave est donc généralement réglé plus bas que le micro chevalet.

Créer un site avec WebSelf
France/EURL- YL.70947301 © 2009